Quelle est la particularité des produits de soins brésiliens ?
Le Brésil et l’Amazonie ont d’énormes richesses naturelles pour les cosmétiques. Il existe au Brésil des recettes de beauté ancestrales, des produits issus de la forêt amazonienne. La marque les a découverts grâce aux échanges avec les communautés.

La noix de Castanha

La noix du Brésil, appelée la noix de Castanha, est l'ingrédient qu’on retrouve dans la composition des produits de soin pour apporter hydratation et nutrition, c’est en effectuant leur travail de transformation de noix de castanha en lait, que les femmes des communautés ont découvert cette vertu cosmétique : le pétrissage des copeaux de castanha apportait à leurs mains une infinie douceur. Les laboratoires cosmétiques ont donc fait des recherches sur les composants (vitamines A et E, oligo éléments) et confirmé les propriétés ultra nourrissantes et anti-radicalaires (anti vieillissement cutané) de cet ingrédient.
Le castanheira (arbre sur lequel poussent les noix de castanha) est l’un des plus anciens et des plus grands arbres de la forêt amazonienne. Il peut vivre 1000 ans et atteindre 50 m de haut. C’est le roi de la forêt. Ses fruits sont des capsules de bois pesant près d’1kg chacun renfermant près de 2 douzaines de castanhas. A l’intérieur une grosse amande pleine de vitamine A, E et de sélénium. Parfaite pour renforcer les ongles par exemple. Elle est aussi très riche en protéine, les communautés l’utilisent pour faire de la farine ainsi que pour nourrir les bébés comme lait de suite.

La noix d'Andiroba

Les communautés utilisent la noix d'Andiroba pour apaiser des brûlures. Elle est également connue pour protéger des piqûres d’insectes. Riche en acides gras polyinsaturés, en vitamine E, acides oléique, palmitique et stéarique, l’huile contient aussi de l’andirobine qui explique ses vertus antibactériennes, antivirales, antifongiques et insecticides.
En cosmétique on a donc extrait son huile, qui est réparatrice, cicatrisante, parfaite pour la peau qui tiraille, pour la nourrir, pour les cheveux abimés par le sel, la pollution, une couleur.

Le maracujá

Il existe 400 sortes de maracujás (ou fruits de la passion). Toutes ne sont pas comestibles. Au Brésil, elle est originaire de la forêt atlantique, sa peau est épaisse, et le fruit est rafraichissant. Dans la cosmétique on utilise ses pépins pour faire une huile, riche en oméga 6. Elle a donc des propriétés calmantes, hydratation immédiate. Au Brésil, les femmes utilisent la fleur de passiflore pour apaiser les bébés, en en mettant un peu dans le biberon, un peu comme la fleur d’oranger. 

La Pitanga

La Pitanga est un petit fruit rouge qui pousse comme une cerise. Au Brésil, c’est l’un des fruits les plus généreux et les plus typiques du Brésil, très apprécié pour son gout acidulé rafraichissant. Il existe des bonbons au Pitanga. Consommée pure ou sous forme de boisson, la pitanga est aussi très connue pour sa senteur. Lors de fêtes traditionnelles, familiales, on a coutume d’arracher ses feuilles, de les mettre le long des allées et de les piétiner, une très bonne odeur se dégage ainsi, cette odeur qui rappelle l’enfance et qu’on retrouve donc dans les mariages. Du coup en cosmétique on retrouve la Pitanga en eau de parfum. Son huile a des propriétés astringentes parfaites pour les cheveux qui ont tendance à graisser.

Le Buriti

Poussant sur un palmier, Buriti signifie « celui qui contient l’eau ». Quand on aperçoit un Buriti on sait que l’eau n’est pas loin. Tout peut être utilisé dans ce palmier, le bois pour faire des maisons, ses grandes feuilles pour faire des éventails, des toits, et de sa graine on extrait une huile , connue pour être riche en béta carotène et posséder des propriétés  antioxydantes. Cette huile est traditionnellement utilisée contre les brûlures en raison de ses propriétés apaisantes et cicatrisantes. Elle apporte hydratation et protection à la peau. 

Le Cacau

Le Cacau. L’ingrédient le plus hydratant. Originaire des forêts tropicales, au Brésil c’est sur les bords du fleuve Amazone que les premiers arbres ont poussé il y a 4000 ans. Son beurre est très nourrissant autant que le beurre de Karité. On casse sa cabosse, les fèves sont séchées sur les toits, puis on les broie pour extraire son huile et faire ainsi le beurre.
Riche en acides gras, il est très hydratant, jusqu’à 30 heures d’hydratation.
Vous en trouvez aussi dans les rouges à lèvres pour éviter que les lèvres ne sèchent, il leur apporte onctuosité et hydratation.

Chargement en cours
Chargement en cours